Retour à Protestantisme et société

Retour à l'accueil

Psaume 144

Psaumes 105

1905, La séparation des Eglises et de l'Etat

Patrick Cabanel
1905, LA SEPARATION DES EGLISES ET DE L’ETAT
En trente questions
Geste éditions, 79260 LA CRECHE, 2005, 63 pages, 9 €

Avec ce petit livre, P. Cabanel nous donne la mise au point la plus dense, la plus claire, la plus utile. A partir de trente questions que peut poser le profane – car pourquoi tant de bruit autour de cette commémoration ? – il fait le tour de la question. Et même il la dépasse en traitant du régime juridique des rapports entre Eglises et Etat dans différents pays protestants aujourd’hui, ou bien de l’intégration de l’Islam. L’A. souligne l’importance de la loi de mars 2004 (sur les signes religieux ostentatoires) qu’il replace dans une perspective historique. On pourrait regretter que dans les causes immédiates de cette loi, il n’insiste pas davantage (cf question 17) sur le rôle de l’Affaire Dreyfus, qui a révélé au grand jour la puissance financière et antirépublicaine de certains milieux catholiques. Mais les prémisses et les conséquences de la loi pour les protestants sont toujours bien détaillées. En ce qui concerne la propriété des édifices du culte (question 13), les inégalités d’aujourd’hui entre l’Eglise catholique dont l’Etat ou les communes entretiennent à 90% les biens, et les Eglises protestantes où cela ne concerne que 50%, ou les Israélites (seulement 10%), auraient pu être plus détaillées, d’autant que ces différences constituent un des points de revendication actuelle présentés par la FPF. Car, il faut distinguer entre les biens qui appartenaient avant 1905 à l’Etat et aux communes, et qui continuent à être affectés par la loi aux cultes reconnus avant 1905, et puis les édifices qui, déjà avant 1905 n’appartenaient pas aux communes, et que les associations cultuelles ont pris en charge. Ce sont les biens attribués. Ces lieux de culte peuvent autant être réformés qu’évangéliques. Une chronologie et une bibliographie à jour font de ce petit livre un ensemble complet.

Gabrielle Cadier-Rey